Après avoir reçu Paola Pigani en 2014, l’association Rencont’roms nous organise le vendredi 13 mai une nouvelle rencontre auteure à la librairie Ombres Blanches à Toulouse, à partir de 18h. L’association a l’honneur d’inviter et de donner la parole à Catherine Monnot, autour de son ouvrage Comment je résiste. Gabriela, Rom de France.

L’ouvrage

Gabriela, Rom originaire de Roumanie, vit sur le terrain de la Flambère à Toulouse, terrain où l’association intervient régulièrement. Dans une caravane de fortune, avec sa famille, elle vit ou survit, selon les jours. Mais elle résiste avec force et dignité à la précarité de cette vie en marge, et rêve tout haut d’intégration. Elle résiste aussi à sa condition d’ancienne pensionnaire d’orphelinat, abandonnée comme des millions d’autres sous Ceaucescu, par une mère soumise à la dureté du régime et des conditions de vie des femmes. Elle résiste à sa propre douleur d’épouse et de mère dans son pays d’origine et sa communauté, où sévit la violence des hommes, où les mariés sont encore souvent des enfants, et où la famille reste un ciment, refuge autant que prison. Elle résiste enfin, en France, au déracinement et à la nostalgie d’un pays dont elle a fui la misère, mais aussi à l’isolement social et au racisme ordinaire que subissent les siens. Gabriela résiste, pour elle, ses enfants et ses petits-enfants. Et avec ses mots simples et ses valeurs universelles, elle force notre respect et nous offre un regard neuf sur les Roms de France.

Par ailleurs, pour compléter les mots de Gabriela, de nombreux encarts historiques et informatifs sont présents tout au long de l’ouvrage, pour expliquer et documenter la terminologie, les orphelinats sous Ceaucescu, le régime totalitaire, ou encore le terrain de la Flambère à Toulouse.

gabriela et catherine
Gabriela Cantia Ciausu et Catherine Monnot

A travers ce témoignage poignant, de nombreuses thématiques sont abordées et traitées : la place des femmes dans la société tsigane, leur volonté d’inclusion, la violence, la précarité, leur culture. Gabriela se livre ici de manière sensible et empathique, avec courage et pudeur, et livre une histoire, son histoire, qui incarne à elle seule celle d’autres millions de femmes. Ce livre est l’occasion de revenir sur le parcours extraordinaire d’une femme, pleine de ténacité et d’humanité.

L’auteure

Catherine Monnot est docteure en anthropologie sociale et chargée de mission académique à l’Égalité filles-garçons/femmes-hommes pour le Rectorat de Toulouse. Chercheuse associée au LISST-CAS (EHESS-Université Jean-Jaurès), et militante pour la cause des femmes, elle a publié Petites filles d’aujourd’hui, l’apprentissage de la féminité (éditions Autrement, 2009, réédition en 2013) et De la Harpe au Trombone, apprentissage musical et construction du genre (Presses Universitaires de Rennes, 2012).

Le rendez-vous : vendredi 13 mai, à 18h

L’association vous invite à venir découvrir cet ouvrage et ce témoignage le vendredi 13 mai à partir de 18h, dans la salle de conférences de la librairie Ombres Blanches, située rue Mirepoix (métro : Capitole, ligne A).

La soirée se déroulera en deux temps :

  1. Présentation de l’ouvrage par Catherine Monnot et Gabriela Cantia Ciausu, qui nous fera l’honneur de sa présence, avec un débat animé par l’association et Agnès Fine, anthropologue du genre, directrice d’études à l’EHESS ;
  2. Débat avec le public, avec un temps questions/réponses.

Cette soirée sera donc l’occasion de revenir sur les thématiques transversales mentionnées ci-dessus, et l’occasion d’informer, d’expliquer et de déconstruire certains a priori qui pèsent sur les communautés Roms.

La sortie du livre, aux éditions Le Vent se Lève, est prévue le 11 avril.

Prix de vente : 10€

Publicités