La campagne toulousaine #EcolePourTous est née en avril dernier, lors de la formation-rencontre à Toulouse. Lors de ces deux journées de travail, le collectif avait choisi de travailler sur la lutte contre le racisme dans les collèges, rappelant qu’à Toulouse, il était relativement facile de s’inscrire à l’école, sans obstacles administratifs particuliers (contrairement à d’autres villes).

S’il est facile de s’inscrire à l’école, les élèves doivent s’y sentir bien, doivent avoir envie d’y rester pour réussir. Or, tous les membres du collectif toulousain ont connu ce racisme. Il est donc important de le combattre, de proposer une action novatrice, nouvelle, qui réponde à cet enjeu crucial.

Depuis cette rencontre, le collectif s’est mis au travail, et a proposé un module de sensibilisation au racisme, porté directement par les premiers concernés. Là est la nouveauté.

D’abord expérimenté dans un collège de Bobigny début juin par nos amis parisiens, le module vient d’être expérimenté le 21 juin au collège Labitrie de Tournefeuille, lançant ainsi notre ambition de toucher désormais tous les collèges de la Haute-Garonne. Etaient ainsi présents, Ana, Sow, Boiro & Ionut, venus de Paris, rejoignant Andrei, Samur & Razvan, nos jeunes volontaires membres du collectif.

L’objectif de ce module, c’est de déconstruire les préjugés, les stéréotypes, en créant une prise de conscience relative aux impacts du harcèlement raciste à l’école pour les élèves qui le subissent. Il s’agit bien de favoriser la réussite de tous les élèves à l’école.

Ce module consiste en une successions d’ateliers participatifs, de saynètes théâtralisées à partir d’histoires vécues par les membres du collectif, pour échanger, dialoguer, débattre avec les collégiens autour du racisme. Autant d’occasions ensuite d’imaginer collectivement comment le collège pourrait poursuivre la lutte contre le racisme au travers d’actions concrètes, faciles, peu coûteuses à mettre en place, imaginées directement par les élèves.

Que ce soit à Bobigny ou à Tournefeuille, les élèves ont eu plein de belles idées. Au collectif de s’assurer qu’elles prennent forme et qu’elles donnent envie à tous les élèves encore éloignés de l’école d’y aller et d’y rester. C’est toute la mission qui nous attend désormais à Toulouse et en Haute-Garonne ! Le travail continue donc, avec motivation, ambition et passion.

 

Publicités