[Emploi] Du nouveau pour Andrei et pour l’association : un poste de MÉDIATEUR SCOLAIRE à plein temps !

Il y a des nouvelles à peine croyable. Celle-ci en est une au regard du chemin parcouru, de ce qui n’était encore qu’une utopie il y a encore près d’un an. Si Andrei Nicolae, qu’on ne présente plus, est salarié de l’association depuis le 3 février dernier, il a récemment connu une très très grande évolution professionnelle, puisque l’association lui confie un POSTE DE MÉDIATEUR SCOLAIRE, à temps plein. Et ce pour un an minimum, que nous espérons renouvelable. C’est une immense joie, fierté.

Andrei devient donc médiateur scolaire sur le terrain de la Flambère. Une première.
L’ambition de l’association? (Re)donner le droit de rêver aux jeunes du terrain, en allant à l’école, en y restant et en y réussissant. C’est un défi ambitieux, mais que nous souhaitons relever, en nous donnant le temps et les moyens d’y parvenir.

Le confinement nous aura montré que l’association a les épaules pour assurer une telle mission, relever un tel défi. Si nous plaçons toute notre confiance en Andrei, jeune premier concerné, c’est qu’il connait toutes les difficultés rencontrées à l’école, tout en ayant une parfaite connaissance du terrain et des familles. C’est ici un avantage considérable, pour maintenir et développer les liens élèves-familles-écoles.

Andrei est aujourd’hui un exemple sur le terrain, parce qu’il s’est accroché à l’école et à un avenir professionnel prometteur. Notre défi, c’est que cet exemple soit demain la « norme », pour tous les jeunes qui suivent, pour que chacun(e) puisse s’accomplir comme il/elle entend.

Un travail de médiation scolaire qui a d’ores et déjà commencé cet été, avec les premières inscriptions effectuées sur le terrain, les réinscriptions au collège Clémence Isaure, les différentes démarches administratives, etc. Un. travail en coulisses mais ô combien nécessaire et primordial, pour bien commencer l’année scolaire. Objectif affiché: tous les jeunes du terrain doivent être scolarisés pour cette nouvelle année ! Nous sommes en passe d’y parvenir. Nous y travaillons d’arrache pied.

Nous tenons chaleureusement à remercier pour cette confiance :
– la DIHAL (délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement), qui débloque une partie des crédits ;
– la Préfecture de la Haute-Garonne, et notamment la DDCS (Direction départementale de la cohésion sociale) ;
– la Ville de Toulouse.

D’ailleurs, Rencont’roms nous entend inscrire ce travail de médiation scolaire dans des dynamiques partenariales et territoriales, dans la lignée de ce que nous faisons depuis 2017. Le travail se poursuivra ainsi avec le CASNAV de l’académie de Toulouse, l’association Espoir 31 et les professeurs relais Ecole et précarités de l’école Saint-Joseph Lasalle, qui poursuivent eux aussi des missions de médiation scolaire, ainsi qu’avec l’association SOLIHA 31, mandatée sur le terrain de la Flambère. Tout cela en lien aussi avec le collectif #EcolePourTous, puisque la médiation scolaire fait partie de leurs six demandes.

22.06_lettre andrei

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :