[Histoire] Un long projet lié au génocide tsigane, à la (ré)appropriation et transmission démarre


C’est une vieille envie qui se concrétise enfin. Depuis la visite de l’exposition de Ceija Stojka à Paris en mai 2018, nous voulions initier à Toulouse, avec les jeunes, un projet qui soit dédié aux questions d’Histoire et de mémoire, et plus particulièrement autour du Génocide tsigane, de sa (ré)appropriation et de sa transmission par les jeunes, pour qu’ils puissent connaitre cette « Histoire », LEUR Histoire. Du temps a passé, c’est un projet ambitieux. Mais en 2021, des perspectives se sont dessinées, ouvertes, avec plusieurs partenaires mobilisables et mobilisés, notamment différents services et équipes du Conseil départemental de la Haute-Garonne : le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation, les Archives départementales, les Chemins de la République. Un projet qui se construit collectivement, au fur et à mesure, avec deux objectifs : d’abord, à destination des jeunes et des habitants, pour se (ré)approprier cette histoire, ensuite, à destination du grand public, pour une sensibilisation et diffusion élargie.

Connaitre et comprendre son passé pour écrire le présent et dessiner l’avenir.
C’est donc un projet qui s’écrit étape par étape, où nous souhaitons prendre le temps.
Le temps pour les jeunes de connaitre cette Histoire, avec plusieurs visites programmées : des parcours dans la ville à travers la Résistance et les lieux de mémoire, le musée départemental de la Résistance et de la Déportation, les Archives départementales, le camp de Noé, le musée de la mémoire de Portet-sur-Garonne, etc.
Connaître cette histoire, et fouiller aussi au niveau local, en creusant, en consultant les archives départementales, en (re)découvrant l’histoire locale.
D’où cet important travail partenarial, et nous en profitons pour les remercier vivement.

Ensuite, ce travail s’ouvrira aux autres habitants du terrain, et aux plus jeunes.
Mais il est encore trop tôt pour en connaitre les détails. Etape par étape, disions-nous.
L’objectif avant tout, c’est de faire des jeunes les transmetteurs de demain. Pour que cette Histoire là ne soit pas oubliée.

Un projet ambitieux, prometteur et passionnant !
Avec la volonté d’associer de nouveaux et nombreux autres partenaires (les jeunes ayant aussi vu l’exposition de Raymond Gûreme, à la médiathèque Matteo Maximoff à Paris).


Détails des actions :
– 19.01.2021 : première réunion avec le Musée départemental de la Résistance et de la Déportation, et visite rapide du musée
– 08.07.2021 : réunion avec l’ensemble des partenaires et rapide visite des Archives départementales de la Haute-Garonne (impressionnant).
– 25.08.2021 : visite de Toulouse à travers des lieux de mémoire et de Résistance, par Elerika Leroy : gare Matabiau, le palais de justice, la prison militaire de Furgole, le mémorial de la Shoah, le monument de la Résistance, etc.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :