Beaucoup d’orthodoxes ont conservé le calendrier « julien », introduit par Jules César, lequel comporte actuellement treize jours d’écart par rapport au calendrier occidental « grégorien », institué par le pape Grégoire XIII.

Aujourd’hui, de nombreux slaves célèbrent ainsi deux fois le jour de l’An, le 1er puis le 13 janvier. Le repas du Nouvel An est toujours abondant, car les croyances certifiaient que la table, ainsi servie, ne désemplirait pas les autres jours de l’année.

Lire la suite