[Retour en images] Rencont’roms nous & la MJC Ancely dans le Comminges : une très belle aventure artistique et humaine !

L’expérience du premier séjour dans le Comminges en mai dernier avait été une très belle réussite. Alors, l’association a souhaité renouveler l’expérience, mais en l’augmentant, conviant ainsi la MJC Ancely au projet pour une nouvelle semaine artistique, sportive, ludique et humaine dans le Comminges, du 18 au 21 juillet, bénéficiant toujours du magnifique cadre du DITEP l’Essor Jean Plaquevent de Saint-Ignan. Au programme notamment : tous les matins, ateliers artistiques photo-performance avec Socheata Aing à la Chapelle Saint-Jacques centre d’art contemporain autour de l’exposition Saint-Gaudens de Pascal Amoyel ; baignade et toboggans au lac de Montréjeau ; accrobranche ; activités sportives, en ayant la possibilité d’assister au départ du Tour de France depuis Saint-Gaudens ; soirées collectives au château ; etc. Retour en images sur cette très (très) belle semaine artistique et humaine !

Lundi 18.07
C’est le jour J ! Départ groupé depuis la maison de quartier des Arènes romaines. Les jeunes se rencontrent.
Ce sont Aby, Alex, Alina, Gabriel, Jonatan, Juliette, Khalil, Laure, Lilio, Narcis & Zacharie. Andrei, Frendus, Florin, Christophe, Juliette & Nathanaël sont aussi de la partie, côté animateurs.
C’est parti pour 1h de route, direction Saint-Gaudens et la Chapelle Saint-Jacques centre d’art contemporain, là où des ateliers artistiques les attendent tous les matins.
Arrivée sur place, rencontre avec l’équipe du centre d’art et Socheta Aing, artiste invitée pour animer les ateliers. Découverte de l’exposition photographique Saint-Gaudens de Pascal Amoyel, lui aussi présent. Jeux d’observation pour mieux appréhender l’exposition, discussion avec les artistes. Ils parlent photos, expériences artistiques, résidences, techniques.
Puis, les jeunes commencent à réaliser leur carnet, qui sera comme leur carnet de bord artistique de la semaine, avec des premiers dessins (première de couverture, Chapelle).
Déjeuner en commun dans le square devant la Chapelle, avec l’équipe du centre d’art, les artistes et les enfants inscrits au stage.
Après le déjeuner, c’est l’heure d’un point logistique : confection des menus, répartition des tâches pour faire les courses. Manger équilibré, sain et différemment chaque jour.
Après les courses, il est enfin temps d’investir le DITEP à Saint-Ignan, à quelques kilomètres de Saint-Gaudens. Visite des lieux, répartition des chambres, et installation.
Assez rapide, les jeunes veulent jouer, profiter des espaces et des possibles : salle de sport, jeux, terrains, billard. Chacun vaque à de nouvelles occupations, déjà dans le mélange, les jeunes interagissent, jouent ensemble, des affinités se créent.
De leur côté, le groupe cuisine du soir prépare le premier repas : ce sera crêpes salées et sucrées.
Une petite balade à vélo en début de soirée, à Saint-Ignan puis un jeu collectif en mode loup-garou viendront terminer cette première journée, qui a déjà forgé un groupe.

Mardi 19.07
Deuxième jour, deuxième atelier au centre d’art.
Les jeunes dessinent d’abord dans leur carnet, avec comme point de départ une photo de l’exposition de Pascal Amoyel, ils imaginent le cadre en dehors de la photo. Puis ils investissent des lieux dans l’espace public pour des prises de vue photographiques en mode performance, dans le jardin public, dans le skatepark, sur le city-stade. Là encore, ça se mélange, ça prend des photos ensemble. Retour au centre d’art pour continuer d’alimenter les carnets, coller, dessiner, raconter.
Déjeuner en commun, comme le lundi.
L’après-midi, direction Lannemezan pour une session accrobranche à Nco’Park. Activité inédite pour nous. Les jeunes n’ont pas peur, ils grimpent dans les arbres, s’élancent à la tyrolienne, enchaînent les parcours avec plus ou moins de difficultés. L’expérience est belle, très belle, même si sportive et fatigante.
Retour à Saint-Ignan : les jeunes en veulent encore, alors, on leur prépare un parcours sportif dans le gymnase.
Après le repas, c’est veillée jeux, en équipe. Puis, c’est aussi l’occasion d’un premier débriefing sur ce que chacun·e pense de ce séjour. Une discussion très agréable, qui permet déjà de voir les bienfaits d’une telle expérience.
La soirée se terminera d’ailleurs par une pétanque improvisée. Il faut bien cela pour se sentir un peu en vacances.

Mercredi 20.07
Troisième jour, un peu spécial, car à Saint-Gaudens, l’actualité, c’est le Tour de France, puisque c’est la ville départ du jour.
De quoi animer, s’il le fallait, davantage le séjour. Rendez-vous à la Chapelle, pour les suites de l’atelier photo. A l’arrivée, les photos prises la veille sont imprimées et déposées sur une longue table. Que de sourires en voyant toutes ces images, toutes leurs images. Chacun·e en sélectionne trois, qu’ils/elles garderont dans leur carnet, puis une à « sacrifier » dans la javel pour une opération décoloration. C’est l’objet de l’atelier du jour, en confectionnant aussi des confettis.
Un atelier rythmé par le passage de la caravane du Tour de France, avec plein de goodies et de cadeaux, des tee-shirts et casquettes à l’effigie du Tour. Les jeunes se transforment en fervents supporters.
Déjeuner, en mode pique-nique encore, en attendant le départ du Tour de France, du moins des coureurs, qui passent juste devant le centre d’art. Les jeunes sont aux premières loges. Gabriel dira lui-même « c’est la première fois que je vois le Tour de France en vrai ».
Après le passage des coureurs, on en profite pour aller faire un petit tour du centre-ville, l’occasion aussi de faire quelques photos collectives dans Saint-Gaudens.
Ce mercredi 20, les plans ont été chamboulés : initialement, il était prévu d’aller marcher un peu, en mode randonnée. Mais les discussions de la veille étaient unanimes : avec la forte chaleur, les jeunes voulaient se baigner. Ce que nous avons donc fait, avec une première session baignade au lac de Montréjeau.
Un temps convivial, détendu, avec des jeux collectifs dans l’eau, pour s’amuser et se détendre. C’est vrai que l’eau fait du bien, qu’elle a bien rafraichi tous ces petits jeunes.
Puis retour au château, car mine de rien, le temps passe vite, et en ce mercredi soir, c’est déjà… le dernier soir ! Et surtout, un événement se trame : l’anniversaire d’Alex (le 21) que nous fêtons donc ce soir. Les jeunes s’activent donc pour préparer le repas, en mode burgers – frites, et pour préparer un gâteau au chocolat. Ici, c’est Christophe, qui coache les jeunes dans les préparatifs. Les autres continuent de profiter du cadre du DITEP : jeux, billards, sport. Les possibles ne manquent pas.
Repas, puis soirée.
Pascal Amoyel et sa petite famille nous ont rejoints, pour jouer et improviser une partie de ping-pong.
La musique s’allume, les jeunes dansent, et s’éclatent. Jusqu’à une heure avancée. Chacun y va de sa petite musique, jusqu’à une procession collective au fond de la forêt du château. Très bonne ambiance. Entre temps bien sûr, Alex souffle ses 15 bougies.

Jeudi 21.07
Réveil plus difficile que les autres matins, mais les jeunes sont bien là tout de même.
Journée spéciale, c’est le dernier jour. Ils s’activent un peu dès le matin pour commencer à ranger leurs affaires et les maisons.
Départ à Saint-Gaudens, pour le dernier atelier avec Socheata. Les jeunes repartent dans l’exposition de Pascal Amoyel, en choisissant un portrait. De ce portrait, ils imaginent une histoire, un prénom, un métier, des circonstances, un parcours. Chacun·e le raconte aux autres. Certaines choses font écho aux histoires personnelles, c’est assez beau et touchant de les écouter. Puis, c’est prise de vue avec le Polaroïd, d’abord en étant pris, ensuite en prenant soi-même la photo. Après cela, chacun·e termine son carnet, en dessin, en couleurs, en paillettes. Dernier temps de ces ateliers, chacun·e présente aux autres son carnet, qui retrace donc tous les différents temps de la semaine.
Dernier déjeuner devant le centre d’art, dernier moment de partage avec les artistes et l’équipe du centre d’art. Tous ont apprécié cette rencontre, ce moment artistique, entre dessins, photos, rencontres, jeux.
Après manger, petit retour express au château, qu’il faut finir de nettoyer, ranger pour le rendre comme nous l’avions trouvé ! Mission réussie. Pas de temps perdu.
Car il y avait ici une échéance, celle d’arriver à 15h au lac de Montréjeau pour un moment non prévu, mais qui s’est glissé de manière improvisée : une séquence toboggans. Amusement garanti, tout le monde s’éclate, saute dans l’eau, bataille, se chamaille gentiment. C’était comme leur cadeau après la très belle semaine passée ensemble, ils l’avaient, en quelques sortes, bien mérité. D’autres pendant ce temps-là, profitent d’un petit tour en pédalo pour se rafraichir. Puis un dernier tour au lac pour se rafraichir, pour se baigner et profiter une dernière fois, en mode clap de fin. Une dernière glace pour finir ce séjour, avant de reprendre la route direction Toulouse.
A 19h, retour à la maison de quartier à Toulouse, les enfants retrouvent leurs parents, des souvenirs pleins la tête à raconter, des belles images et des carnets artistiques à montrer. Le temps des au revoir, en attendant la suite.

==>
Tous ces jeunes, d’où qu’ils viennent, nous ont épatés, surpris, fait adorer ce séjour dans le Comminges. Ils ne se connaissaient pas au début, il y avait deux sous-groupes. Puis un, qui s’est tout de suite montré collectif, soudé, solidaire, joyeux tout au long du séjour. Un vrai plaisir. Des rencontres, de très belles rencontres, avec une attention constante à l’autre, en toute bienveillance. Le temps de quelques jours, on ne questionne plus les différences, les quotidiens, les conditions de vie de chacun·e. Ils sont et restent avant tout des enfants, avec leurs rêves, leurs plaisirs et leurs passe-temps. Des ateliers photo-performances à la Chapelle Saint-Jacques avec Socheata Aing à la baignade au lac de Montréjeau avec toboggans, en passant par l’accrobranche, le Tour de France, les balades à vélo, la vie au château, les jeux collectifs, les repas, et tout et tout, tou·te·s ont apprécié cette aventure inédite, aventure artistique, sportive, ludique, mais avant tout humaine. Tout cela dans un cadre merveilleux : le DITEP l’Essor Jean Plaquevent de Saint-Ignan. En attendant la suite, et en espérant que ces petites graines plantées continuent de germer.

Merci vraiment à toute l’équipe de la MJC Ancely ; à Andrei, Frendus, Florin ; à toute l’équipe de la Chapelle Saint-Jacques ; au DITEP l’Essor Jean Plaquevent de Saint-Ignan ; à Socheata Aing ; à Pascal Amoyel et sa petite famille ; à la DRAC Occitanie pour le soutien dans le cadre de l’été culturel.

+ d’images sur Facebook.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :