Il y a des séjours qui font du bien, à tous points de vue.
Celui-là en fut un, un voyage en équipe, presque improvisé, en région parisienne, pour participer à la Fête de l’Insurrection gitane à Saint-Denis, revoir tous nos copains qui étaient venus à la journée sur la scolarisation en novembre dernier, pour (re)découvrir Paris, aller voir l’exposition de Ceija Stojka à la Maison rouge, et surtout pour partager des choses ensemble, en équipe, des rires, des souvenirs, qui viennent renforcer les liens entre les membres de l’association.

Récit sur 3 jours extraordinaires, où ont participé Andrei, Solomon, Luis, Charlotte, Charline, Marie-Eline, Nathanaël. Commençons par remercier l’Institut des Jeunes Aveugles de Toulouse,  qui en nous prêtant un minibus a permis à l’association de partir en équipe. Vraiment merci à eux !

Samedi 19 mai : le grand départ pour Saint-Denis !

8h du matin, l’enthousiasme est grandissant, l’euphorie aussi.
Dans quelques heures, nous allons retrouver nos amis parisiens (Liliana, Baptiste, Dan, Anina, etc.) et faire la fête à Saint-Denis. Un long voyage nous attend avec quelques heures de route.
Un voyage mouvementé et animé, agrémenté de pauses, de chansons, de danses, qui a mis tout le monde dans de bonnes dispositions pour le week-end !

Samedi 19 mai : retrouvailles à la Fête de l’Insurrection gitane

Juste le temps de déposer le minibus dans notre hébergement, gracieusement prêté par Stéphane et Véro, amis d’Erwan, qu’on est partis vite sur le parvis de la Basilique de Saint-Denis pour participer à la Fête de l’Insurrection gitane, cette fête organisée par l’association La Voix des Rroms, en souvenir de l’insurrection gitane du 16 mai 1944 dans le camp d’Auschwitz.

Une fête avec plein de concerts, une bonne ambiance et à laquelle participent l’association Rom Réussite (avec Liliana, Dan), l’ASET 93 (avec Baptiste), le Yag Bari boxing club (merci à Yann pour ses contacts), et plein d’autres associations de la Seine Saint-Denis. Et quel plaisir et quel bonheur de tous les retrouver, de prendre des nouvelles, d’échanger sur nos projets respectifs, de découvrir des choses intéressantes.

Quel plaisir de rencontrer Anina Ciuciu en vrai (qui n’avait pas pu être présente à Toulouse).
Quel plaisir d’échanger avec Liliana et Dan autour d’un café, de découvrir ce qu’ils font à Montreuil, d’imaginer des nouveaux projets ensemble.
Quel plaisir de rencontrer Ludovic, du Yag Bari, qui mène des actions similaires aux nôtres, nous permettant d’envisager des actions en commun.
Quel plaisir de découvrir de nouvelles associations, des initiatives originales, qui donnent de nouvelles idées, des nouvelles pistes.

« Paris, c’était surtout des rencontres avec des personnes exceptionnelles qui font un excellent travail, de la convivialité et des liens ! Cela a vraiment prouvé que tout est possible tant que l’on est soudés, et je me souviens plus particulièrement de l’accueil chaleureux à Saint-Denis. »
Charlotte

Une fête en musique, avec des concerts, de la danse, de l’euphorie.
Une super journée, pleine de souvenirs, de rencontres, d’idées, de vie.
Merci vraiment à La Voix des Rroms pour l’organisation et pour leur accueil chaleureux.


« Pour moi, à Paris, on a dansé dans des spectacles, on a fait des photos avec en amis en prenant aussi la Tour Eiffel. On a mangé avec Natou, Solomon, Mimine, Charline, Andrei, Charlotte. »
Luis

Au-delà de nos projets respectifs, cette journée fut l’occasion aussi pour Andrei, Luis et Solomon d’échanger avec des Tsiganes qui ont eu différents parcours de vies, avec des discussions sur le rôle qu’ils avaient à jouer auprès de leur communauté, avec des messages d’espoir, de prise de conscience. De tels mots prononcés par des Tsiganes ont eu un impact plus significatif, ils ont marqué les esprits.


« On a rencontré des Tsiganes, on a visité Paris, on est allés à la Maison rouge, on a vu des concerts, on a vu un abécédaire. J’ai bien aimé, avec mes amis. »
Andrei

« Le week-end à Paris était l’occasion de retrouver des amis comme Liliana Hristache et son mari, Dan, ou Baptiste, très impliqués dans la cause Rom, et aussi de rencontrer Anina Ciuciu. Ce qui me reste en tête, ce sont les moments conviviaux et festifs avec Charline et l’équipe Rencont’roms nous aux concerts de l’insurrection gitane, devant Notre-Dame de Paris ou au pied de la Tour Eiffel. Sans oublier la bouleversante exposition de Ceija Stojka. »
Marie-Eline


Dimanche 20 mai : Ceija Stojka à la Maison rouge

En ce dimanche, c’est avec le métro que nous nous rendons à Paris, et plus précisément à la Maison rouge pour y découvrir l’exposition de Ceija Stojka, survivante du génocide tsigane pendant la Seconde guerre mondiale. Une exposition bouleversante. L’occasion pour Andrei, Luis et Solomon de découvrir un pan de leur histoire, jusque-là méconnu pour eux. Des dessins et des peintures terrifiants, mais tellement parlants. Merci vraiment à la Maison rouge pour nous a permis de bénéficier gratuitement de la visite !


« La visite à la Maison rouge est certainement un des meilleurs souvenirs de ce week-end. Au-delà de l’exposition qui m’a particulièrement touché (et retourné), c’est de la partager avec Andrei, Solomon et Luis qui m’a le plus marqué, en les accompagnant œuvre par œuvre dans la découverte de l’histoire, de leur histoire. L’euphorie parisienne laissait place au silence, à l’émotion, parfois à la colère, à la curiosité, au recueillement.
Une visite complète et touchante, à leurs côtés, comme pour une réappropriation de l’histoire ».
Nathanaël


Dimanche 20 mai : un petit tour dans Paris

Après les émotions suscitées par la visite, direction les lieux touristiques pour des instants selfie. Et oui, une des motivations premières de notre voyage collectif, c’était de découvrir ou redécouvrir la capitale : Notre-Dame de Paris, Hôtel de Ville, île Saint-Louis, Arc de Triomphe, Champs-Elysées, Seine, Invalides, Trocadéro, et surtout la Tour Eiffel, ont rythmé cet après-midi ensoleillé, avec de nombreuses pauses photos et des yeux qui ont pétillé. Un petit spectacle de danse improvisé au Trocadéro pour finir, très apprécié, et qui a d’ailleurs donné quelques idées.

« J’ai adoré la Tour Eiffel, même si je voulais monter là-haut.
J’ai aimé aussi le musée quand on a parlé des Tsiganes et d’Hitler.
 »
Solomon


Dimanche 20 mai : une petite soirée à Pantin pour finir un week-end agité

Après un barbecue improvisé, direction Pantin pour y retrouver notre ami et artiste Nicolas Perruche, qui exposait dans un bar. Un chouette lieu pour une agréable soirée, animée par Johny Montreuil, un autre ami artiste. De quoi bien finir la journée et le week-end avant de rentrer à Toulouse.

Un retour ensuite le lundi 21 mai, moins animé que l’aller (fatigue oblige), mais les têtes remplies de souvenirs, d’histoires, de musique et d’anecdotes à raconter.
Un super week-end, qui a incontestablement renforcé les liens entre les membres de l’association, avec des souvenirs partagés. A refaire au plus vite donc !!!!

Encore un énorme merci à toutes celles et tous ceux qui ont rendu ce week-end possible et qui l’ont rendu si magique !!!!

 

 

Plus d’images sur notre page Facebook !

Publicités